En situation de confinement de plus de 10 jours, il est nécessaire d’adopter des règles d’hygiènes vitales de base tout au long de la journée pour optimiser ce confinement.

Cela afin d’éviter de sombrer dans de mauvaises habitudes et d’être victime du “syndrome de stress “post-traumatique”, largement décrit dans les études psychologiques menées dans 10 pays différents sur les pandémies avec le Sras, Ebola, H1N1 d’une part et maintenant avec le Covid-19 (36 provinces de chines sur 52730 réponses rendues lors d’une enquête nationale pendant le confinement).

Temps de lecture : 7 minutes

Rappel des causes dangereuses pour l’état émotionnel et psychique :

S’il est possible d’en identifier clairement les causes, l’indice du préjudice que celles-ci auront sur chacun de nous n’est quant-à lui que difficilement quantifiable en terme d’impacte sur notre état psychologique et émotionnel.

Voici les causes principales à prendre en compte en périodes de pandémies:

    • Peur d’attraper la maladie, de perdre un être cher
    • Isolement dans un espace contraint et réduit
    • Séparation avec nos proches, avec restriction des libertés
    • Solitude et d’ennuie pour certains ou surmenage professionnel pour d’autres
    • Incertitude professionnelle, difficultés financières
    • Flux d’informations continues anxiogènes

D’après les études psychologiques :

  • 75% de personnes confinées ont une baisse de moral
  • 25% des personnes confinées conservent un bon moral, dont 5% ont un sentiment de bonheur et 4% un sentiment de soulagement

Cette crise sanitaire, portant atteinte à toutes nos activités et à nos libertés individuelles, provoquerait un stress trop important dans la durée qui pourraient affecter nos rythmes biologiques, le plus souvent à notre insu si nous n’y prêtons attention.

Lorsque les symptômes commencent à se manifester comme la tachycardie, une prise de poids, de l’hypertension, l’insomnie, l’angoisse, les douleurs musculaires, etc… il sera plus difficile d’y faire face.

Aussi d’un point de vue de la naturopathie, il est possible de mettre le cap sur une journée type pour limiter l’impacte d’un tel niveau de stress.

Voici donc des règles d’or pour maintenir votre capital santé en période de confinement avec des changements simples à mettre en place mais qui feront toute la différence pour la gestion du stress et prévenir des risques “ post traumatiques” ou de décompensations en terme psychiatrique.

Horaires fixes à respecter

  • Se lever entre 6h30 et 8h30 en semaine et 9h le week-end pour les plus tardifs
  • Manger à heures fixes pour respecter la chronobiologie des organes de la digestions comme l’estomac, le foie et la vésicule biliaire de 6h45 à 9h pour le petit déjeuner – de 12h à 13h30 pour le déjeuner et de 19h à 20h pour le dîner en prenant le temps de mastiquer longuement pour favoriser la production des sucs et enzymes digestives et de respecter des phases de repos digestifs de 4h entre les repas sans grignotages, pensez à s’hydrater et boire de l’eau suffisamment en quantité (1l à 1,5l) non glacée et régulièrement tout au long de la journée par petites gorgées.
  • Se laver régulièrement soit le matin au réveil (cela favorise une stimulation et contribue à un réveil tonique), ou en fin de journée en rentrant du travail (pour une détente corporelle relaxante), idem pour le soir avant de se coucher (aide à ressentir un bien-être favorisant la détente)
  • S’habiller correctement mais confortablement sans rester en pyjama toute une journée ou porter des tenus “jogging et tong” si cela n’était pas dans vos habitudes.
  • Prendre le temps de préparer des repas sains et équilibrés qui respectent les besoins de chacun, de s’asseoir pour manger, dans une ambiance conviviale, de penser à mastiquer correctement pour favoriser une bonne digestion et optimiser ainsi l’absorption des nutriments par un “ensalivement” suffisant. Rappelons seulement que la digestion débute dans la bouche grâce à l’action de la salives et sa teneur en enzymes digestives spécifiques, le tout en conscience (j’apprécie ce que je mange et je sais ressentir la satiété, je ne rejoute pas de sel dans les plats sans les avoir goûter…), en évitant absolument les actualités ou tout les sujets qui fâchent (pour respecter mon estomac, mon foie) durant ce temps précieux de ressourcement pour le corps et l’esprit.
  • Organiser le temps de chaque membre de la famille pour que chacun conserve des activités qui lui sont propres, à faire sans déranger si possible les autres membres de la famille (pourquoi ne pas établir un planning pour l’occupation des pièces, en réserver une ou matérialiser un petit espace bien identifié afin de ne pas être dérangé par les plus jeunes…).
  • Les activités doivent êtres suffisantes tout au long de la journée pour ne pas conduire à l’ennuie, mais pas seulement orientées vers le travail (attention aux jeunes enfants…..). Aménager des temps de pause régulièrement et des activités physiques, cela en alternance de jeux pour les enfants et adolescents. Idem pour tous ceux qui travaillent en ligne et à distance : lecture, bricolage, tricot, couture, cuisine, apprentissage en ligne…..et réaliser une liste de nos envies du moment car nous avons enfin du temps à partager ensemble, ou individuellement pour s’y consacrer.
  • Rester en contact avec les proches, les amis les collègues en prenant de leurs nouvelles régulièrement par téléphone.
  • Éviter d’alimenter le stress en vous centrant sur ce qui va bien, se recentrer sur les petits plaisirs du quotidien, d’écouter de la musique (pensez au casque/écouteurs pour ne pas nuire à ceux que nous aimons….).
  • Vous éloigner régulièrement des écrans, (surtout les enfants à partir de 4 ans qui ne devraient être exposés moins de 2h/jour), de se promener 1x/jour en respectant les règles du confinement, mais aussi pratiquer des mouvement simples de gymnastique, de yoga, de respirations rythmées avec par exemple la cohérence cardiaque…..
  • Faire de l’exercice physique 1h par jour en extérieur si possible car la nature nous aide à nous équilibrer grâce à tous les éléments qui s’y trouvent. Les phénomènes naturels que sont le levé du jour et le coucher de soleil, où que l’on se trouve, nous aident à nous reconnecter à nous même, nous suffisent pour nous sentir mieux et respirer pleinement !!! Alimenter et nourrir nos 5 sens dans la nature est essentiel car c’est une source inépuisable pour ressentir de la joie et de la paix . Effets apaisants sur nos émotions garantis !!!. Respecter son rythme pour toute activité (marche ou course à pied, yoga, gymnastique, vélo, méditation, taï-chi, danse…)
  • Se coucher à heures fixes, de bonne heure (et avant minuit) avec des activités qui génèrent le retour au calme, la détente, comme la lecture qui est propice à un sommeil de récupération (pas d’écrans ou de tablette, ni de films violents….) idéalement se coucher à heure fixe (avant 20h30 pour les petits de – de 6 ans, 21h pour les – de 12 ans et 22h 30 – 23h pour tous les autres y compris les adultes. Cela afin de capitaliser 7h et 8h de sommeil par nuit.

Et enfin, pour conclure,

Avoir des projets d’avenir est primordial pour nous permettre d’envisager la sortie du déconfinement avec sérénité, confiance pour la reprise.
Cela peut nous aider à tenir le coup face à la déprime, de nous unir et de nous soutenir vers un but commun, qu’il soit orienté vers la famille, les choix professionnels ou les loisirs.

Ces projets sont essentiels et garants de notre bonne santé physique et psychologique.
Tant de nouvelles pistes et de réflexions à mener, cela se préparer pour reprendre pied dans notre quotidien. Il va sans dire qu’il ne sera peut-être plus tout à fait identique à celui d’avant ce quotidien, aussi nous y attendre et nous y préparer, pourquoi pas même le revisiter et le réinventer à notre guise pour sortir de cette parenthèse grandi.
Tout un défi à relever….

Autres articles.

Cohérence cardiaque

Cohérence cardiaque

Afin de diminuer le stress, je vous propose une pratique de l’exercice « la cohérence cardiaque. Ou «respiration 365» parce que 3= fois par jour, 6= respiration par minute, 5= minutes durant. C’est une technique de contrôle de la respiration ayant une action bénéfique sur l’ensemble de la physiologie.

lire plus